Le surf est une pratique apparue dans les années 60. Ce sport à sensations consistant à tenir en équilibre sur une planche et à surfer sur les vagues en mer, est particulièrement pratiqué dans des zones où la mer est agitée et où le vent souffle. Quoi qu’il en soit, ces planches doivent être conçues pour résister aux conditions parfois extrême et permettre en même temps une bonne adhérence au surfeur. 

Nous allons voir quel matériau de planche se prête le mieux à la pratique du surf. 

Les procédés de fabrication d’une planche de surf

Une planche de surf peut être fabriquée selon plusieurs techniques, cependant la construction monolithique est la forme la plus répandue de par sa facilité et le peu de matériaux qu’elle nécessite. 

Voici comment se passe la fabrication : 

Dans un premier temps, il faut se procurer un pain de mousse. Ce dernier est constitué de mousse de polyuréthane et d’une latte de bois qui vient fendre son milieu. Le pain de mousse constitue la matière première de la planche et est ce qui donnera à la planche sa rigidité. 

Il s’agit ensuite de « shaper » le pain de mousse, c’est-à-dire de le travailler à l’aide d’outils tels que le rabot ou une ponceuse, afin de lui donner sa forme finale (aérodynamique). 

Une fois que le la planche a pris forme, le processus de stratification entre en jeu. La stratification consiste à disposer en plusieurs couches de la résine et de la fibre de verre, pour donner à la planche son étanchéité, sa solidité et une protection envers les UV du soleil qui peuvent venir altérer la mousse. 

Les plugs et boîtiers sont ensuite ajoutés à la planche. Ces derniers permettent de changer d’ailerons à volonté. 

Puis vient l’application de couches de stratification plus épaisses pour solidifier le tout et faciliter les dernières étapes. C’est-à-dire le ponçage à sec de la planche, l’ajout d’une dernière couche de finition en polyester et de nouveau, le ponçage à sec, à l’eau, puis au polish. 

Les planches en polyuréthane

Concrètement, la mousse de polyuréthane est le matériau le plus utilisé dans la confection d’une planche de surf. Cette matière constitue le cœur de la planche. 

Cependant, la résine ajoutée lors de la stratification peut être de différentes matières. 

Nous allons donc observer les avantages de passer par une planche en polyuréthane : 

Pour commencer, le polyuréthane est une matière peu poreuse qui présente donc un risque quasiment nul de se voir remplir d’eau ; dans le cas où un trou se ferait dans la mousse durant la pratique. 

La mousse de polyuréthane se fusionne bien à la résine polyester. Cette dernière est quant à elle, peu chère, facile à appliquer et se travaille très facilement, puisqu’elle supporte des températures ambiantes (10 à 25 °) ; ce qui n’est pas le cas de toutes les résines ! Sa facilité de lustrage permet également une finition plus simple. 

La mousse se travaille facilement et nécessite très peu de ponçage de finition. Elle affiche également un très bel aspect une fois finie. Elle se laisse donc décorer assez facilement au pistolet à gravité par exemple. 

La planche en polyuréthane a beaucoup d’avantages mais aussi quelques inconvénients : 

Pour des questions de sécurité, il faut se protéger avec un masque respiratoire pour éviter tout risque d’inhalation de poussières dues au processus de « shape » de la planche. 

La mousse en polyuréthane présente une densité élevée d’à peu près 50 kg/m3. Ce qui signifie qu’il faut prendre des précautions lors de l’étape de la stratification. En effet, si la planche reçoit trop de résine durant l’assemblage de ses couches, elle pourrait se révéler trop lourde et ne plus être adaptée à la pratique du surf. En effet, si elle ne respecte pas une certaine précision, la planche risque de perdre ses propriétés flottante et de couler sous le poids de son propriétaire. 

Pour finir, ce matériau dispose d’une faible mémoire de forme. Elle est à manier avec précaution lors de sa confection, car le moindre choc pourrait causer des traces visibles irréversibles. 

Les planches en époxy

L’époxy est une résine qui s’allie généralement avec une base de mousse en polystyrène. Cette confection est bien moins répandue que le polyuréthane. En effet, il faut bien plus de temps et de moyens pour construire une planche en polystyrène et résine époxy. 

Voyons les avantages d’une planche en polystyrène et résine époxy : 

Le polystyrène expansé, à l’inverse du polyuréthane, offre une faible densité comprise généralement entre 24 et 30 kg/m3. Ce qui permet l’obtention d’une planche légère idéalement pensée pour recevoir toute la stratification nécessaire. 

La durabilité du pain est de qualité. Sa mémoire de forme est plus que correcte et la planche s’avère être plus résistante au enfoncements et chocs qu’elle peut recevoir pendant sa confection. 

Le polystyrène dispose d’une excellente accroche à la résine. Ce qui lui permet de recevoir la résine époxy qui présente plusieurs avantages : une excellence adhérence, une stratification de qualité conférant encore plus de résistance aux chocs ou à la pression, à l’ensemble de la structure ! La mise en œuvre de la résine se fait d’une manière moins précipité puisqu’elle sèche plus lentement que la résine de polyester. Ceci est dû au fait, que la résine époxy soit un bi composant disposant également de son durcisseur. 

Les inconvénients d’une planche en polystyrène et résine époxy : 

Le polystyrène est fragile et présente de ce fait, plus de porosité que le polyuréthane. Il faut donc redoubler d’attention, sous peine d’avoir une planche défaillante. 

La matière première et la résine d’époxy se travaillent beaucoup plus difficilement. Le procédé de conception prend plus de temps. 

Le polyuréthane n’accepte également pas la résine de polyester. Il est donc obligatoire de se procurer de la résine époxy, plus chère et complexe à travailler. En effet, cette résine doit être travaillé dans des conditions optimales : une température de 20 ° et un taux d’humidité bas, sous peine d’obtenir une stratification médiocre. 

Quel matériau choisir ?

Ces deux matériaux sont donc diamétralement opposés ! Bien que le plus de planches de surf soient réalisées en polyuréthane avec une résine en polyester pour leur facilité de construction et leur accessibilité en termes de prix, les planches en polystyrène et résine époxy présentent également des avantages indéniables ! 

Alors comment faire son choix ? C’est tout simplement une histoire de préférences. 

La planche en polystyrène et résine époxy présente une rigidité et une légèreté qui font la différence sur la planche. Contrairement, aux planches en polyuréthane classiques, elle n’absorbe pas la vague et c’est au surfer d’encaisser (d’où sa rigidité). Cependant, la planche permet une réactivité sans pareille grâce à sa légèreté. Ainsi, elle suit le mouvement du surfer sans difficulté. 

La planche en PU a ses qualités et ses défauts mais possèdent les avantages indéniables d’être moins chère et plus rapide à construire. En cas de réparation, il sera également plus simple de se procurer de la résine en polyester que de l’époxy. 

Les deux planches sont donc adaptées à des manières de surfer et des styles propres à chacun.